Catégories
Droit et Justice

Expungement: aider les gens à avancer

Cet article de blog, écrit par Julie Warren, a été initialement publié au Beacon Center of Tennessee le 21 avril 2017.

La plupart d'entre nous sympathiseront avec les gens qui ont vécu certaines périodes difficiles dans leur vie, ces moments dans le temps qu'ils oublieraient tout aussi tôt. Cela est vrai même lorsque ces sorts impliquaient de mauvais choix de vie et de mauvais comportements. Tout le monde fait des erreurs. Cependant, pour certaines personnes, leurs erreurs passées ont abouti à un casier judiciaire, ce qui signifie que leur passé hantera invariablement leur avenir, qu'elles aient réussi ou non à changer leur vie.

La loi du Tennessee autorise la radiation – ou l'effacement du dossier – de certaines infractions de bas niveau. Cependant, si un individu a deux ou plusieurs condamnations de bas niveau qui seraient autrement admissibles à une radiation, il ou elle reste destiné à porter ses antécédents criminels comme un «A» écarlate à vie. En effet, au Tennessee, une personne n'a droit qu'à une seule condamnation pour se qualifier pour la radiation. La Chambre des représentants a récemment adopté le HB873, qui permettrait à un individu de demander au tribunal la radiation de deux infractions admissibles. Le projet de loi d'accompagnement, SB800, est actuellement en attente d'un vote par l'ensemble du Sénat. Il est important de noter que cette législation n'élargira pas l'univers des infractions pour être éligibles à la radiation, mais englobe simplement d'autres ex-délinquants de bas niveau qui pourraient être condamnés à deux reprises pour des infractions qui, autrement, seraient éligibles à la radiation. De plus, ils devraient encore attendre au moins cinq ans et prouver qu'ils se sont détournés d'une vie de crime avant d'être admissibles.

Il s'agit d'une réforme politique positive qui créera plus d'opportunités d'emploi pour un plus grand nombre d'anciens délinquants de bas niveau qui sont de retour dans le droit chemin, et comme les anciens délinquants qui ont un emploi sont trois fois moins susceptibles de récidiver, c'est aussi un politique qui protège la sécurité publique des Tennesséens.

Naturellement, les sceptiques à l'égard de ce projet de loi s'inquiètent du potentiel d'élargissement de la radiation pour inclure des infractions admissibles supplémentaires, des infractions potentiellement violentes. C'est une préoccupation juste, et la sécurité publique doit être le fondement de toute réforme responsable de la justice pénale. Cependant, le fait que les procédures de radiation de l’État comportent des garanties qui donnent aux procureurs de district à la fois un avis d’une requête en radiation en instance et la possibilité de répondre par des objections ou des préoccupations atténue cette préoccupation. De plus, le juge conserve toujours le pouvoir discrétionnaire de rejeter une requête en radiation d'une condamnation pénale.

Il est important que l'Assemblée générale continue de prendre des mesures positives pour éliminer les obstacles inutiles qui entravent les efforts des ex-délinquants pour devenir des membres de la société employés, productifs et contribuables. Il est certain que le fait de donner à un ancien délinquant de faible rang la possibilité de supprimer deux infractions admissibles est une autre étape vers une réforme efficace de la justice pénale.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *