Catégories
Droit et Justice

Gardez le soleil brillant dans le Sunshine State

La Floride est synonyme de soleil et s'efforce de rendre le gouvernement aussi transparent que possible. Quelle meilleure façon de continuer cet héritage que la transparence des données de la justice pénale.

Le système de justice pénale de la Floride traite une affaire pénale depuis l'arrestation jusqu'à la clôture de l'affaire. Plusieurs ministères et organismes participent au système, chacun ayant ses propres protocoles et procédures. De plus, chacun des 67 comtés de Floride classe et conserve les informations criminelles différemment, créant des problèmes d'incohérence et de transparence à travers l'État. Il est donc très difficile de comparer l'efficacité de notre système de justice pénale d'un comté à l'autre.

Pour lutter contre ces problèmes, cette session, SB 1392 a été introduite. Les politiques contenues dans ce projet de loi créeront un portail à guichet unique qui pourrait faire de la Floride un chef de file dans la collecte et la diffusion de données sur la justice pénale. Bien que nous ayons la chance d'avoir une abondance de recherches pour aider les décideurs à prendre des décisions éclairées, cette loi sera extrêmement utile pour les années à venir. Le projet de loi a été adopté par les deux chambres de la législature et attend la signature du gouverneur.

Les données ouvertes offrent transparence et compréhension au public, et c'est exactement le type de soleil dont la Floride a besoin. Le SB 1392 est divisé en deux parties, la transparence des données et le détournement avant arrestation.

La partie sur la transparence des données du projet de loi crée un modèle de collecte uniforme de données sur la justice pénale.

Plus précisément, le projet de loi:

  • Définit les termes utilisés dans le projet de loi en ce qui concerne la collecte de données;
  • Exige que les greffiers des tribunaux, les procureurs de l'État, les défenseurs publics, les administrateurs des centres de détention du comté et le Département des services correctionnels collectent toutes les deux semaines des données spécifiées et les communiquent au Département de l'application des lois de la Floride (FDLE) tous les mois;
  • Demande au FDLE de publier les données collectées sur son site Web et de les rendre consultables et accessibles au public;
  • Prévoit que toute entité qui ne se conforme pas à la collecte de données requise n'est pas éligible pour recevoir un financement de la loi sur les crédits généraux, de tout programme de subventions d'État administré par le FDLE ou de toute autre agence d'État pendant cinq ans après la date de non-conformité;
  • Exige que des informations supplémentaires soient fournies dans le rapport annuel pour les programmes de mise en liberté provisoire;
  • Numérise la feuille de pointage des peines du Code pénal;
  • Autorise un projet pilote dans le sixième circuit judiciaire dans le but d'améliorer la transparence des données de la justice pénale; et
  • Affecte 1 084 116 $ en fonds non récurrents au FDLE pour l'embauche de neuf employés à temps plein aux fins de la mise en œuvre des exigences de collecte de données de la modification et pour aider à la transition vers la déclaration des délits en fonction des incidents pour répondre aux exigences du Bureau fédéral d'enquête dans le cadre du Système national de déclaration des incidents.

La portion de détournement avant arrestation du SB 1392 permet aux communautés locales et aux établissements d'enseignement d'adopter un modèle de programme de détournement avant arrestation pour les adultes. Le langage fournit des directives sur la façon d'établir ces programmes. Il exige également qu'un citation civile ou un programme similaire de déjudiciarisation avant arrestation pour les mineurs soit établi dans chaque circuit judiciaire de l'État et définit les critères que chaque citation civile doit spécifier lors de l'élaboration de ce programme.

Le SB 1392 comprend également un libellé relatif à l'adoption par le FDLE de règles prévoyant la suppression d'un dossier non judiciaire de l'arrestation d'un mineur qui a réussi un programme de déjudiciarisation. Il exige également la présentation de données par chaque programme de déjudiciarisation au Département de la justice pour mineurs.

Right on Crime félicite le président Sprowls et le sénateur Brandes pour ce vaste programme de réforme.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *