Catégories
Droit et Justice

La Maison Blanche fait pression pour plus de programmes de travail dans les prisons

La Maison Blanche a donné aux législateurs le feu vert pour les efforts législatifs visant à renforcer les programmes de réintégration des détenus. L'administration Trump a formulé des recommandations basées sur ce qui a permis de réduire la récidive dans tous les États, telles que davantage de programmes de travail en prison et encourageant les entreprises à embaucher d'anciens délinquants.

Un État qui le sait mieux que la plupart est le Kentucky, où le gouverneur Matt Bevin a travaillé pour réduire les obstacles à l'emploi. L’objectif du gouverneur est de donner une deuxième chance aux délinquants qui ont purgé leur peine et sont prêts à réintégrer la société en tant que membres productifs. Des études montrent que les anciens délinquants qui sont en mesure de trouver un travail intéressant sont moins susceptibles de récidiver. La réduction des obstacles à l'emploi, comme les lois contraignantes sur les licences professionnelles, augmente les possibilités offertes aux anciens délinquants de suivre une voie productive. Plus tôt cette semaine, l'administration a rencontré le gouverneur Matt Bevin, le gouverneur du Colorado John Hickenlooper, et un certain nombre d'entreprises pour discuter des défis et des avantages de l'embauche de personnes ayant un casier judiciaire.

Le président Trump a d'abord exprimé son soutien à la deuxième chance dans son discours sur l'état de l'Union plus tôt cette année. C'est dans ce discours que Trump a annoncé que son administration "entreprendrait de réformer nos prisons pour aider les anciens détenus qui ont purgé leur peine à avoir une seconde chance dans la vie". Depuis lors, lui et ses conseillers ont donné suite à cet appui en organisant un certain nombre de réunions avec des gouverneurs, des experts de la réforme de la justice pénale et des défenseurs de la communauté religieuse afin de déterminer les solutions les plus solides pour lutter contre la récidive. L'ancien procureur général de Virginie et signataire de Right on Crime, Ken Cuccinelli, a exprimé son optimisme pour les réformes adoptées lors de cette session. «Le message que j'ai retenu de la réunion à la Maison Blanche sur la réforme de la justice pénale est qu'ils ont proposé un ensemble de réformes de notre système pénitentiaire et de réinsertion que le président lui-même est enthousiaste et que le peuple américain appréciera et soutien."

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *