Catégories
Droit et Justice

La nouvelle loi sur les amendes et frais de la Louisiane: juste un début

Les personnes libérées de prison et rentrant chez elles font face à un certain nombre d'obstacles qui peuvent nuire à leurs chances de réussir leur réinsertion. L'un de ces obstacles est le fardeau de devoir payer des amendes et des frais associés à leurs condamnations pénales. Heureusement, lors de la session législative de 2017, les législateurs de la Louisiane ont agi sur les conseils des partisans de la réforme de la justice pénale en adoptant massivement HB 249, qui offre des options de paiement aux personnes qui se sont endettées des amendes et des frais associés au système judiciaire.

HB 249, rédigé par le représentant Tanner Magee – l'un des nombreux législateurs républicains qui se sont mobilisés pour défendre le paquet législatif sur le réinvestissement de la justice – a élaboré la législation pour accomplir quatre éléments clés:

La capacité de payer. Pour les accusés de crime, les tribunaux seront désormais tenus, lors de la détermination de la peine, de déterminer si le paiement intégral des obligations financières de la justice pénale entraînerait des difficultés financières considérables pour le défendeur ou ses personnes à charge.

Création d'un plan de paiement. En cas de difficultés, la nouvelle loi ordonne aux tribunaux de renoncer à leurs obligations financières ou de créer un plan de paiement unique avec des versements mensuels d’une journée de salaire. Si commandé, la moitié de chaque paiement sur un plan de paiement ira à la restitution de la victime.

Incitations à payer. En outre, la loi offre une option qui incite à des paiements cohérents avec une récompense d'annulation de la dette pour ceux qui paient chaque mois pendant 12 mois ou la moitié de leur période de supervision, selon la plus longue des deux.

Pénalités pour défaut de paiement. Pour garantir que les individus sont tenus responsables de leurs dettes, sans toutefois être empêchés de gagner un salaire, la nouvelle loi limite le recours à l’incarcération et à la suspension du permis de conduire en tant que sanctions uniquement pour les cas de défaut de paiement délibéré, par opposition à une incapacité honnête de payer. La loi limite également la prolongation de la période de surveillance de probation d’une personne à une seule prolongation de six mois lorsque le tribunal rend certaines conclusions au dossier – et uniquement aux fins de la restitution de la victime non rémunérée.

HB 249 est un très bon début pour réformer les domaines du système de justice pénale de la Louisiane qui ont empêché pendant si longtemps une réentrée réussie pour les citoyens de retour. Cependant, si cette législation garantit mieux le paiement des amendes et des frais, elle ne répond pas aux raisons pour lesquelles les amendes et les frais de la Louisiane sont si onéreux. Cette question, et comment la Louisiane finance son système judiciaire dans son ensemble, justifie une enquête plus approfondie et des mesures de la part des législateurs de la Louisiane.

Les intervenants et les défenseurs de la justice pénale feraient bien de soulever cette question dès maintenant alors que nous commençons à nous préparer pour la session législative de 2018.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *