Catégories
Droit et Justice

Politiser les services de police ne favorisera pas des communautés plus sûres

Remarque: cet article a été publié pour la première fois dans In Public Safety.

Par Nicole Cain, Membre de la faculté, École de sécurité et d'études mondiales, Université militaire américaine

La politique a imprégné tous les aspects de la vie américaine et la police ne fait pas exception. Les appels à la suppression du financement ou à la réforme des services de police ne se limitent pas aux grandes villes, mais sont également débattus dans les petites villes des États-Unis. Les politiciens, les experts, les militants politiques et les citoyens ordinaires ont tous contribué à ce discours national. Les responsables de l'application de la loi des services de police de toutes tailles sont confrontés à des pressions politiques pour réformer leurs politiques et procédures opérationnelles, qu'elles conviennent ou non à leurs communautés.

Alors que l'application de la loi doit évoluer et s'adapter aux changements sociétaux et aux lignes directrices fédérales, l'application de la loi est finalement un problème local. Les organisations de police doivent répondre aux besoins de leur communauté, adopter les valeurs de leur communauté et embaucher des policiers au sein de la communauté.

(Lié: Une profession en crise: aborder les pratiques de recrutement et d'embauche dans l'application de la loi)

L'embauche d'agents qui reflètent leur communauté sert deux objectifs précieux: il améliore les relations extérieures et augmente la compréhension de la communauté au sein de l'agence. La diversité au sein d'une organisation policière contribue à renforcer la confiance et la légitimité, ce qui renforce le partenariat police-communauté et aide la police à s'acquitter de ses missions de sécurité publique et de lutte contre la criminalité.

Développer des solutions générales basées sur l'analyse de la conduite de la police, des politiques d'utilisation de la force, des procédures opérationnelles et de la culture organisationnelle dans les grands services de police, comme New York, Los Angeles ou Chicago, n'est pas une représentation juste ou exacte du maintien de l'ordre aux États-Unis. . Le soutien public à l'application de la loi diffère d'une région géographique à l'autre. Par conséquent, une approche universelle des services de police n'est ni pratique ni efficace.

Départements de police grands, moyens et petits

Selon le Bureau of Justice Statistics du ministère américain de la Justice, en 2016, il y avait 12 261 organismes locaux d'application de la loi aux États-Unis, employant environ 470 000 policiers à plein temps. Parmi ces services de police locaux, environ 88 pour cent avaient moins de 50 agents assermentés. Selon l'Association internationale des chefs de police, une petite agence de police emploie moins de 50 agents assermentés, une agence de taille moyenne emploie de 50 à 999 agents assermentés et un grand service de police emploie 1 000 agents ou plus.

Environ 34 pour cent des policiers sont employés dans de grands services de police; cela représente 0,4 pour cent du nombre total d'organisations locales d'application de la loi aux États-Unis. Les grandes organisations d'application de la loi servent généralement des communautés de plus de 500 000 habitants.

Tous les services de police sont composés de plusieurs divisions et unités, chacune conçue pour une fonction d'application de la loi ou de soutien spécifique. Les grands services de police sont structurés avec plus de spécialisation, comme les divisions de lutte contre le terrorisme, de transport en commun, de logement et d'inclusion pour desservir des régions métropolitaines diversifiées et densément peuplées. Les services de police de petite et moyenne taille ont généralement moins de divisions et d'unités spécialisées et se concentrent principalement sur les opérations de patrouille, de circulation et d'enquête.

Certaines communautés critiquent la réponse des forces de l'ordre à leur population sans-abri, aux malades mentaux et aux toxicomanes, même si leur état et / ou leur administration municipale respectifs ne disposent pas d'approches globales pour les gérer.

La taille unique ne convient pas à tous dans les services de police

Les différences démographiques, les statuts des États et les ordonnances locales, les problèmes de société comme le sans-abrisme, la toxicomanie et la maladie mentale, les tendances de la criminalité, les taux de crimes violents et les attentes de la police varient énormément des grandes régions métropolitaines aux petites villes. Ces problèmes diffèrent également d'une région à l'autre. Dans certains cas, le rôle des forces de l'ordre est élargi par des mandats législatifs avec peu de contribution des chefs de police locaux.

Par exemple, plusieurs grandes villes demandent le retrait du personnel des forces de l'ordre des écoles publiques. Pourtant, en Floride, la loi de 2018 sur la sécurité publique du lycée Marjory Stoneman Douglas exige qu'un policier ou un garde armé soit posté dans chaque école publique.

Le financement est un problème majeur qui est plus limité dans les petites villes. Ces limitations influencent la disponibilité de la formation des agents de police et limitent l'achat de nouvel équipement. Le non-financement ou la réduction de ces budgets de la police ne ferait qu'exacerber le problème.

Police orientée vers la communauté (COP)

Une considération pour réparer la relation fracturée entre les forces de l'ordre et les communautés est de se recentrer sur la philosophie de la police communautaire (COP), qui permet aux policiers de servir la communauté de diverses manières. La COP offre aux agents la possibilité de servir leur communauté au-delà de leur rôle de lutte contre la criminalité. La philosophie promeut des stratégies par lesquelles la police et la communauté peuvent développer un partenariat pour lutter de manière proactive contre les problèmes de mauvaise qualité de vie et les activités criminelles.

Alors que la plupart des services de police pratiquent une certaine forme de COP, de nombreuses organisations limitent la COP à une seule unité plutôt que de permettre au concept de pénétrer l'ensemble de l'agence. Les responsables de la police devraient envisager de mettre en œuvre la philosophie de la COP dans toute l'organisation pour créer une culture de service. C'est un processus en plusieurs étapes.

Les responsables de l'application de la loi doivent aborder les tendances de la criminalité et écouter les besoins de la communauté

Premièrement, les responsables de l’application de la loi doivent s’attaquer aux tendances de la criminalité, écouter les besoins de leur communauté, travailler avec le gouvernement local et défendre les membres assermentés de leur agence. D'abord et avant tout, les forces de l'ordre sont tenues de protéger leurs citoyens contre la criminalité et de s'y attaquer de manière proactive.

Deuxièmement, les dirigeants communautaires devraient analyser ce que leurs résidents attendent des forces de l'ordre. Écouter la communauté et comprendre ses attentes peut atténuer les tensions et créer de meilleures relations. Il est tout aussi important d’encourager le public à participer à des manèges, à assister à des événements parrainés par la police et à offrir une Académie de police citoyenne afin que les communautés puissent apprendre à apprécier la mission, les objectifs et les valeurs du ministère. En fin de compte, une organisation policière tire sa légitimité de la communauté qu'elle sert.

Troisièmement, le développement d'une relation de travail avec les dirigeants locaux est essentiel au succès du service de police. La détermination du rôle et de la direction des forces de l'ordre doit être un partenariat avec le gouvernement municipal et non une dictature. Les maires devraient écouter les responsables de l’application des lois ainsi que la communauté lorsqu’ils déterminent le rôle d’une organisation policière dans cette communauté.

Enfin, les chefs de police doivent jouer un rôle actif et visible en dirigeant leur organisation à travers des temps difficiles. Les chefs doivent diriger et inspirer leurs agents en paroles et en actions en étant présents au poste de police, à l'hôtel de ville et parmi le public pour soutenir leurs agents.

Alors, le rôle des forces de l’ordre devrait-il être révisé, voire supprimé, comme certains le suggèrent? C’est une décision qui devrait être débattue au niveau local par chaque communauté et son organisation d’application de la loi respective.

les communautésA propos de l'auteur: Dr Nicole Cain est professeur adjoint avec Université militaire américaine et a donné de nombreux cours de criminologie et de médecine légale en ligne pendant plus de 14 ans. Elle a récemment gagné son Ed. D. en leadership organisationnel de la Southeastern University. Elle possède plus de 20 ans d'expérience dans le domaine de l'application de la loi dans divers domaines, notamment des opérations de patrouille, des scènes de crime uniformes, des services de police communautaires (COP) et des enquêtes criminelles. Elle est actuellement affectée au bureau d’accueil des crimes de la Section des enquêtes criminelles, où elle prépare toutes les affaires de crime pour le bureau du procureur. Au cours de sa carrière dans les forces de l'ordre, elle a rédigé des rapports de police, des affidavits d'arrestation et des mandats de perquisition, observé des autopsies, témoigné au tribunal, traité des scènes de crime, interrogé des témoins et mené des interrogatoires.

commentaires

commentaires

Diplômes et certificats en ligne en cybersécurité

Les programmes de cybersécurité en ligne de l'American Military University intègrent plusieurs disciplines pour vous assurer d'acquérir les compétences essentielles et les pratiques de gestion nécessaires pour diriger efficacement des missions de cybersécurité – du gouvernement ou du secteur privé. Apprenez du leader. L'Université militaire américaine fait partie du système universitaire public américain, qui a été désigné par la National Security Agency et le Department of Homeland Security comme un centre national d'excellence académique en éducation à la cyberdéfense.

Informations requises

Veuillez remplir ce formulaire et nous vous contacterons avec plus d'informations sur AMU. Tous les champs sauf le téléphone sont obligatoires.

<! –->

Message de validation ici

<! – ->

Message de validation ici

<! –->

Message de validation ici

<! –->

Message de validation ici

<! –->

Message de validation ici

<! –->

Message de validation ici



Prêt à postuler? Démarrez votre application dès aujourd'hui.

Nous apprécions votre vie privée.

En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir des courriels, des SMS, des appels téléphoniques et des messages d'American Public University System, Inc. qui comprend l'American Military University (AMU) et l'American Public University (APU), ses filiales et ses représentants. Je comprends que ce consentement n'est pas une condition d'inscription ou d'achat.

Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment. Veuillez consulter notre politique de confidentialité, nos conditions générales ou contactez-nous pour plus de détails.

<! –

tester

->

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *