Catégories
Droit et Justice

State Advocacy News: de la protestation à la politique

À la suite des meurtres par la police de George Floyd, Breonna Taylor et tant d'autres, la nation réclame justice par des actions directes et des mobilisations massives dans les centres urbains et les communautés rurales. Les coalitions d'État plaident en faveur d'un nouveau contrat social qui minimise les contacts avec la police afin de réorienter les normes de sécurité publique. Les solutions stratégiques comprennent une gamme de recommandations qui traitent des disparités raciales, de la réduction des interactions entre les forces de l'ordre et des réformes de la détermination de la peine. Ceux-ci comprennent les éléments suivants:

Adopter des déclarations d'impact racial

Le caucus législatif noir du Mississippi a inclus les déclarations d'impact racial parmi ses priorités législatives sur les politiques de détermination de la peine, tandis que d'autres mesures traitent de la violence policière. Les déclarations d'impact racial sont un outil pour les législateurs pour évaluer les disparités potentielles de la législation proposée avant l'adoption et la mise en œuvre. À l'instar des déclarations d'impact budgétaire, elles aident les législateurs à détecter les ramifications politiques imprévues. Plusieurs États – Iowa, Connecticut, Floride, New Jersey et Oregon – ont mis en place des mécanismes pour la préparation et l'examen des déclarations d'impact racial. La législation du Mississippi figurait parmi plusieurs projets de loi présentés cette année. Les législateurs de l'Arizona, du Kentucky, de l'Oklahoma et du Maryland ont envisagé une législation similaire.

Financement des interventions communautaires

Plusieurs priorités de réforme de la justice pénale visent à réduire les interactions avec la police. Les demandes de la coalition pourraient donner la priorité aux solutions à long terme et à court terme qui comprennent le financement de l'éducation de la petite enfance, des interventions auprès des jeunes et des investissements communautaires.

  • L'éducation de la petite enfance – L'éducation préscolaire est une stratégie de prévention éprouvée. Le projet High / Scope Perry Preschool démontre que Head Start et d'autres programmes préscolaires produisent des avantages à court et à long terme, y compris une réduction des contacts avec le système de justice pénale jusqu'à l'âge de 27 ans.
  • Justice pour les jeunes – Les interventions pour les jeunes impliqués dans la justice comprennent des programmes qui donnent la priorité aux interactions familiales. Un exemple est la thérapie familiale fonctionnelle pour les jeunes en probation. Cette intervention thérapeutique s'adresse aux jeunes âgés de 11 à 18 ans qui ont été victimes de toxicomanie ou de violence. Le programme se concentre sur la modification des interactions entre les membres de la famille en renforçant les compétences de résolution de problèmes et en améliorant les liens émotionnels.
  • Investissement communautaire – Des études ont montré que la participation organisationnelle et les mécanismes informels de contrôle social peuvent lutter contre la violence criminelle au niveau du quartier. Une étude des processus sociaux menée à Baltimore a révélé que les répondants qui appartenaient à une organisation communautaire se sentaient responsables de ce qui se passait dans les environs de leur maison.

Réforme de la détermination de la peine

Les changements de politique visant à contrôler les populations carcérales d'État sont souvent centrés sur la justice raciale. Ces dernières années, le Missouri et la Caroline du Sud ont revisité les disparités entre les peines de l'État et la poudre de crack, ce qui a renforcé les peines pour les personnes reconnues coupables d'infractions au crack et a exacerbé les résultats des peines racialement disparates pour les accusés afro-américains. Plusieurs États ont réduit les zones sans drogue, ce qui se traduit par des améliorations de la peine, ce qui entraîne également une augmentation des résultats raciaux disparates. En règle générale, les aires protégées sont regroupées dans des zones urbaines à forte densité de population et les zones affectent de manière disproportionnée les Afro-Américains à faible revenu.

Autres nouvelles

  • Alabama – Deux personnes condamnées à la réclusion à perpétuité pour trafic de drogue ont fait l'objet de commutations de peine.
  • Connecticut – La population carcérale d'État (prison et prison combinées) a diminué de 50% depuis le pic de population en 2008. COVID-19 mentionné parmi les raisons. Il a été facilité en partie par une baisse des admissions en raison de la fermeture des tribunaux pendant la pandémie.
  • Floride – Le juge fédéral a trouvé une loi obligeant les personnes condamnées au crime à payer des amendes et des frais judiciaires avant de pouvoir s'inscrire pour voter inconstitutionnel.
  • Illinois – Les avocats de l’État demandent la libération d’urgence de certaines personnes condamnées à la réclusion à perpétuité en vertu de la loi de l’État sur les délinquants habituels pour un vol à main armée.
  • Iowa – Le gouverneur Kim Reynolds a signé une loi rétablissant le droit de vote après que les personnes ont payé une restitution complète aux victimes; Le projet de loi entre en vigueur si la législature adopte une proposition d'amendement constitutionnel rétablissant automatiquement le droit de vote des résidents condamnés pour crime.
  • Louisiane – Les législateurs ont adopté une législation pour plafonner les peines de libération conditionnelle à trois ans pour les infractions non violentes et à sept ans pour les infractions violentes pour les personnes qui remplissent certaines conditions.
  • Oklahoma – La Cour suprême de l'État a donné mandat à l'État d'accepter plus de 260 000 signatures recueillies pour une question de vote sur la réforme de la justice pénale visant à mettre fin à l'amélioration des peines pour les crimes non violents.

Articles Similaires

nouvelles

State Advocacy News: Les sessions d'urgence ouvrent la voie à une réforme de la justice

20 juillet 2020

State Advocacy News: Les sessions d'urgence ouvrent la voie à une réforme de la justice

Près d'un tiers des États ont organisé des sessions d'urgence en réponse au COVID-19 ou aux problèmes de police. Des séances spéciales ou d'urgence peuvent offrir aux coalitions de réforme de la justice pénale l'occasion de faire progresser les priorités de décarcération, de s'attaquer aux disparités raciales et de contester les conséquences collatérales.

nouvelles

Race & Justice News: les districts scolaires défendent la police

09 juillet 2020

Race & Justice News: les districts scolaires défendent la police

Les districts scolaires à travers le pays défondent la police, la Californie exclut de manière disproportionnée les jurés noirs et Latinx, les manifestations américaines pour George Floyd suscitent l'activisme mondial, et plus encore Actualités Race & Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *